Plus fort en zone d'inconfort

 

"J'ai la gorge nouée, je ne me sens pas à la hauteur. J'ai besoin de crier pour évacuer toute cette pression ..."

 

Vous arrive-t-il de vous sentir mal à l’aise à l’idée de réaliser une de vos tâches de la journée ?

 

Moi ça m'arrive trop souvent. Au lieu de la traiter rapidement pour l’évacuer, j’ai tendance à y aller à reculons en décalant l’échéance voir l’oubliant purement et simplement en remplissant ma journée avec d’autres tâches plus agréables. La journée s’écoule, voir des semaines et je finis par faire la tâche au dernier moment poussé par l’urgence. Une fois la vague passée, je ressens un vrai soulagement et un bon coup de fatigue : la pression retombe et je me rends compte que je me suis fais une montagne d’un simple cailloux. Alors au lieu d’être satisfait de mes résultats, je culpabilise. Afin d’éviter de revivre cette situation source de stress, de peur et d’insatisfaction, j’aimerais bien trouver de vraies solutions.

 

J’ai assisté ce week-end aux FESTIVAL DE L'INNOVATION PEDAGOGIQUE2019 du réseau 4Colors - Know-Futures crée par Brigitte Boussuat qui m’a permis d’explorer en profondeur ma zone d’inconfort. L’expérience fut riche en émotion avec un team building en pleine nature en plein coeur de l'Auvergne au CosyCamp de Chamalières-sur-Loire avec des épreuves intenses pour dépasser ma peur du vide, de l’eau, du conflit, du ridicule... 

 

☀️ Éclairé par Bressand Karine docteur en neurosciences, j’ai compris comment mon cerveau se comportait, comment je pouvais mieux gérer mes émotions et pourquoi la zone d’inconfort est un booster pour progresser et se développer. 

J’ai compris qu’en devenant plus agile dans mes situations d’inconforts, je pouvais accéder à ma zone de flow. C'est une zone magique où je transcende mes émotions pour être pleinement présent dans l’instant. Une zone où je libère ma pleine performance créative. Wahoo ... j’ai encore des frissons rien qu’à l’évoquer. 

 

✴️1ère astuce que j'ai envie de partager avec vous : il suffit de 3 minutes pour apprivoiser une émotion en s'y connectant avec les bonnes questions comme par exemple :

  • Qu'est-ce que je ressens ? 
  • Comment je me sens ? 
  • De quoi j'ai besoin ?

Le simple fait de vous les poser vous permettra de temporiser, de ressentir plus d'apaisement et d'ouvrir votre créativité pour trouver les solutions les mieux adaptées.

Je vous partagerai prochainement d'autres astuces que j’ai expérimentées pour être plus fort dans l’inconfort.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0