Osez perdre du temps pour en gagner ...

Aller vite, être capable de gérer plusieurs priorités en même temps, voilà des critères de performance qui ont naturellement le vent en poupe en entreprise dans un contexte où tout s'accélère. Il en découle une exigence forte pour que vous teniez la cadence. 

 

Vos priorités sont guidées par l'urgence. Peu à peu, vous cédez au conformisme pour suivre le flot, vous perdez en efficacité et en vitalité.

 

Vous ressentez le besoin de prendre du recul, de retrouver votre élan créatif et de l'entrain dans votre quotidien.


 

Depuis notre enfance, nous sommes conditionnés pour associer la vitesse à la performance.

 

Notre système scolaire nous incite à suivre un rythme de travail croissant en étant rapide, sage et conforme. Nous apprenons à faire sans prendre le temps de nous poser des questions sur le sens que nous voulons y mettre. Nous apprenons à suivre des injonctions (il faut que, je dois, ...) plutôt que des inspirations (j'ai envie de, je me sens porté par, mon intention est, ...). La pédagogie passe par l’apprentissage par cœur et la restitution dans la foulée avec le maximum d’exactitude. Le non respect du rythme imposé est considéré comme un échec. Le redoublement est l’apanage des "mauvais élèves" qui deviennent marqués au fer rouge pour toute la suite de leur parcours. Des études de préparation aux grandes école synonymes d'années de "bachotage" à un rythme effréné sont considérées comme la voie royale pour devenir un manager performant. 

 

Pas étonnant dans ces conditions d’éducation que l’évolution de nos modes de vie tend vers une accélération de nos processus de réflexions et de décisions. L’émergence d’internet combinée à la démocratisation des téléphones portables ou autres objets connectés nous entraînent dans un rapport au temps de plus en plus segmenté. Chaque minute gagne en densité sous l’effet de sollicitations toujours plus nombreuses : appels téléphoniques, sms, emails, notifications, rappels d’agenda, … Notre cerveau est sans arrêt stimulé avec la tentation de faire toujours plus de choses en même temps pour optimiser notre temps. Combien de réunions donnent lieu à un triste spectacle de jonglage avec des participants qui tentent d'écouter les échanges, de traiter leurs emails, d'envoyer leurs textos, de remplir leur « to do list », de jouer sur la dernière application à la mode, … Nous sommes alors bercés par l’illusion d’avoir un don d’ubiquité et de pouvoir être présent sur tous les fronts avec le même niveau d’attention.

 

Et pourtant, les neurosciences sont formelles notre cerveau est incapable de se concentrer sur deux choses en même temps. Notre attention est mono-tâche. Lorsque nous faisons plusieurs tâches en même temps, nous adoptons un comportement de « zapping » en passant d’une tâche à l’autre. Il en résulte un déficit d’attention sur chacune des tâches et une difficulté croissante à se concentrer. Une étude menée en 2015 par Microsoft a ainsi démontré que nous sommes passés d’une capacité d’attention moyenne de 15 secondes en 2000 à 8 secondes en 2015, c’est moins bien que le poisson rouge qui plafonne à 9 secondes. Au-delà d’avoir un impact négatif sur la qualité de notre écoute, le « zapping » a un effet néfaste sur notre créativité et notre capacité à nous relier nos aspirations profondes.

 

Bombardés d’informations, notre attention est accaparée par des sollicitations extérieures rendant la mobilisation de nos ressources intérieures de plus en plus difficile. Porté par ce rythme effréné d’information, notre cerveau peut se mettre « en roue libre » et se laisser porter le flot. Peu à peu, nous perdons le contrôle de notre vie. Cette perte contrôle a un effet immédiat sur notre niveau de stress et notre inspiration. Pondre une présentation ou une recommandation avec des idées nouvelles peut nous prendre des heures voir des journées. En panne d’inspiration, nous préférons procrastiner les tâches créatives et nous nous retrouvons à réaliser nos tâches uniquement portés par l’urgence de la situation plutôt que la pertinence de nos idées. Nous perdons progressivement le sens de nos actions. Nous nous essoufflons. Le temps ne nous offre plus d’espace, il nous enferme. C’est ainsi que vous pouvez basculer dans la perte de motivation, le goût de rien, la dépression, le brown-out voir le burn-out.

 

Heureusement, il existe de vraies solutions pour ne pas se laisser piéger par le « zapping » qui peut nous couper de notre créativité, de notre singularité et finalement dégrader fortement notre valeur ajoutée, notre performance.  C’est d’autant plus important que plus le monde accélère et devient incertain, plus nous avons besoin de managers qui se donnent du temps pour prendre du recul, apporter des idées nouvelles et nourrir la vision de l’entreprise.

 

La 1ere étape passe par une prise de conscience. La lecture de cet article peut y contribuer.

 

La 2ème étape que nous vous recommandons est d'oser perdre du temps pour en gagner.

Jean De La Fontaine nous prévenait déjà dans sa célèbre fable du lièvre et de la tortue : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Il s’agit ici de dire « stop » à la routine métro/boulot/dodo et ouvrir une fenêtre pour vous reconnecter à vous-même et redonner de l’espace à toute votre personnalité. De cette réflexion pourra naître une nouvelle perception de votre quotidien éclairée par le sens que vous souhaitez donner à votre vie et l’écoute de vos besoins profonds et de ceux de vos interlocuteurs. Ce changement d'habitude passe principalement par le développement de votre capacité à agir en conscience.

 

Agir en conscience ça veut dire quoi concrètement ? Ça veut dire qu'avant de vous lancer dans une action, vous prenez un temps de réflexion pour poser une intention en vous posant des questions simples :

  • Pourquoi vais-je choisir cette action ? 
  • Quelle intention ai-je derrière cet entretien ?
  • Au-delà des objectifs opérationnels, quelle ambition vais-je me fixer pour cette réunion ? 

 

Le simple fait de répondre à ces questions va vous permettre de créer des ponts entre vos actions et vos valeurs. De nouvelles idées ou angle d'attaque vont émerger pour enrichir vos préparations.

 

Une fois dans l'action, vous ne vivrez plus les choses en mode automatique mais en écoute de vos ressentis et dans l'accueil de votre sentiment de contribution. Cette démarche peut paraître chronophage et peu naturelle au début. Vous pouvez rencontrer des difficultés pour prendre du recul et être tentés de reprendre vos anciennes habitudes. Rassurez-vous ces impressions sont courantes, elles font partie du processus. Plus vous vous exercerez plus vous gagnerez en aisance et vous récolterez le fruit de vos efforts.

 

Tout ça vous parle mais vous doutez de votre capacité à le mettre en place et surtout de le tenir dans le temps ? ☀️INSTINCT PRESENT propose de vous accompagner avec une approche authentique centrée uniquement sur vous qui va vous permettre de vous relier à votre intuition profonde pour vous guider dans vos transformations intérieures et vous donner accès aux ressources durables dont vous avez besoin pour vous réaliser. Contactez-nous par email contact@instinctpresent.fr ou découvrez nos offres sur notre site www.instinctpresent.fr.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0